La Bourse : Quand l'Union fait la force - Reportage Wortimmo
Depuis 1971, la Chambre immobilière du Grand-Duché de Luxembourg (CIGDL) agit pour soutenir et défendre les métiers du secteur de l’immobilier : l’agent immobilier, du syndic de copropriété et du promoteur. Désireuse d’offrir une régulation et un encadrement continus des différents métiers du secteur immobilier, la CIGDL a mis en place une bourse professionnelle d’échanges de mandats pour les agents à destination de ses 140 membres. Le point avec Jean-Paul Scheuren, Président de la CIGDL.
 
Monsieur Scheuren, la bourse immobilière représente le plus grand regroupement d’agences du Luxembourg. Quelle est sa raison d’être ?
 
Créée fin 2016, la Bouse immobilière compte aujourd’hui 24 agences, toutes membres de la CIGDL. Dans ce métier, je pars toujours du principe que « L’union fait la force ». Cette bourse est un outil créé par les professionnels pour les professionnels. Plus concrètement, il s’agit d’un outil de partage de mandats entre les membres adhérents. Chaque agent travaille ainsi en réseau, tout en restant indépendant. Il publie ses mandats exclusifs, permettant à chaque partenaire d’en avoir connaissance. L’objectif est de maximiser les chances de trouver un acquéreur sur un bien, tout en restant l’interlocuteur unique, la personne de confiance pour son client-vendeur.
 
Quel est le rôle de la CIGDL ?
 
Chaque agent travaille selon le code de déontologie et le règlement interne de la fédération, soit sous le contrôle de notre commission de discipline. La liberté des transactions sans garde-fou serait difficile, voire impensable. Nous veillons au grain et intervenons en cas de désaccord ou de litige. C’est une sécurité pour le client-vendeur et acquéreur.
Ce travail en réseau doit-il permettre une plus-value des services fournis par les agents ?
Il devenait nécessaire de renforcer le rôle de l’agent immobilier qui souffre d’un déficit d’image et d’un manque de reconnaissance vis-à-vis de ses clients-vendeurs, acquéreurs et locataires. Cette bourse s’inscrit donc dans une volonté de donner un nouvel élan à la profession. Plus encore, cela procure plus de confiance. En effet, les règles de fonctionnement entre agents, d’un côté le mandaté – signataire du mandat de vente, et de l’autre côté les vendeurs – celui qui présente le candidat acquéreur —  sont fixés dans le cadre du règlement interne de la Bourse immobilière.
 
Quelle est la fonction de chacun : le mandaté et le vendeur ?
 
Tour membre de la bourse s’oblige à partager ses mandats avec ses confrères. ?L’agent-mandaté réalise l’évaluation de l’objet, signe le mandat de vente exclusif avec son client-vendeur, se charge de publier des annonces publiques sur différents portails en ligne, affiches, etc., et sur la plateforme Bourse immobilière. Enfin, il prépare les documents de vente jusqu’à l’acte notarié.?L’agent-vendeur quant à lui présente les biens de l’agent-mandaté à ses clients-acquéreurs. Quand un d’entre eux est intéressé, il gère le contact avec le candidat-acquéreur, le représente dans les discussions, fait le suivi du son dossier de financement et l’assiste lors de la signature de l’acte notarié. Pour l’acquéreur, il s’agit de profiter d’un conseil indépendant et objectif sur chaque bien via son agent de choix. De plus, il donne accès à son client à une multitude d’offres tout en l’accompagnant dans sa recherche.
 
Cette bourse immobilière est donc un moyen de MIEUX vendre ?
 
En se regroupant au sein de la bourse, les membres ont démontré leur volonté de servir au mieux leurs clients. A travers cet outil, ils vendent au meilleur prix, dans des délais les plus courts possibles et dans les meilleures conditions contractuelles.?Les avantages pour le vendeur sont multiples : il bénéficie d’un seul interlocuteur, le mandaté. Mais pour cela, il est tenu de lui attribuer un mandat exclusif sans quoi aucun partage sur le réseau ne serait possible. Il opte pour une seule stratégie de communication du bien à vendre : le vendeur évite de brouiller les informations circulant sur les différents supports papiers ou digitaux, ce qui risque de se passer avec la multiplication d’agences en charge du dossier. Enfin, il maximalise ses chances de vendre par la multiplication des contacts avec les candidats acquéreurs : en mettant l’objet dans la bourse, tous ses membres ont accès aux informations du bien et peuvent le proposer à leurs clients-acquéreurs.
 
Quels sont les avantages pour le candidat-acquéreur ?
 
En s’adressant à une agence, membre de la bourse immobilière, le candidat-acquéreur n’a pas seulement accès aux biens de l’agence, mais à l’ensemble des biens proposés dans la bourse. Il choisit son agent-vendeur, et établit avec lui une relation de confiance qui s’inscrit dans la durée et est illimitée. Finalement, il a à ses côtés un seul interlocuteur jusqu’à la réalisation de la vente auprès du notaire et ne se retrouve plus seul face au marché de l’immobilier. Plus encore, il profite d’un conseil indépendant et objectif sur chaque bien via son agent de choix.
 
LA CIGDL : un code de déontologie strict, garant du bon service
 
La Chambre immobilière (CIGDL) est une fédération professionnelle créée en 1971. Elle regroupe parmi ses 140 membres les métiers de l’agent immobilier, du syndic de copropriété et du promoteur. Un des objectifs majeurs de la CIGDL est de garantir au client un service professionnel de la part de ses membres. Dans cette approche, la CIGDL s’est dotée d’un Code de déontologie, signé par l’ensemble de ses membres, et assortie d’un engagement de la qualité du service fourni par sa Charte de Qualité. Le règlement du Code de déontologie disponible sur le site internet de la CIGDL — www.cigdl.lu — prévoit par ailleurs une Commission de discipline, organe de médiation ouvert à toute personne concernée, dont l’objectif est de régler des problèmes qui peuvent surgir.
 
Dans le même état d’esprit, la CIGDL œuvre à la mise en place de la formation de type BTS « Immobilier », formation de niveau BAC +2, destiné à procurer une formation initiale poussée pour des jeunes attirés par les métiers de l’immobilier.? 
 
Charte de qualité
 
La Charte de Qualité est un ensemble de règles ­fixées et acceptées par tous nos membres pour protéger le client.
    •    Proposer uniquement des services conformes à nos compétences.
    •    Fournir à nos clients un conseil éclairé et informé pour les biens immobiliers, les réalités du marché et le cadre juridique.
    •    Agir dans l’intérêt du mandant et refuser toute pratique frauduleuse ou déloyale.
    •    Traiter avec une discrétion absolue les missions ou mandats qui nous sont confi­és.
    •    Observer une parfaite transparence vis-à-vis du mandant.
    •    Eviter tout confit d’intérêt avec nos mandants et refuser tout abus de notre position sur le marché.
    •    Pratiquer une tari­fication honnête et transparente vis-à-vis de nos mandants.
    •    Documenter par écrit toute décision importante pour l’exécution de notre mandat.
    •    Agir dans le respect du client et de la profession.
    •    Nous conformer aux règles du code de déontologie de la CIGDL.
    •    Nous soumettre aux décisions de la Commission de discipline de la CIGDL, chargée de traiter toute plainte déposée auprès de cette dernière.
 
par Emilie Divincenzo 
Source wortimmo




© Lamano by easySolutions 2016 | Chambre Immobilière du Grand-Duché de Luxembourg